Le bon choix

Le bon choix

Chaque jour nous réserve son lot de décisions. Il en va des plus banales aux plus exigeantes, certaines sans conséquences, d’autres au contraire peuvent être de grande envergure. En cette année 2018, sur le chemin de votre vie, lorsqu’un événement imprévu surgit ou si vous arrivez à un carrefour, êtes-vous toujours à même de faire le bon choix ?

 

Comment choisissons-nous ?

 

Tout petit nous suivons l’impulsion de l’envie dans l’instant, de l’irrésistible objet, sans nous poser de questions.

En grandissant les parents décident pour nous et nous enseignent petit à petit, ce qui, du moins à leurs yeux, estle bon choix important, ce qu’il faut prendre en considération.

En vieillissant, en fonction de ses expériences, se connaissant de mieux en mieux, on choisit en « connaissance de cause », après avoir évalué tous les « pour » et les « contres ».

Choisir se transforme en un processus intellectuel et raisonnable. Celui qui s’en sort bien dans la vie est quelqu’un qui a su faire les bons choix.

Et puis, il y a les autres, ceux qui se perdent un peu en chemin, qui se laissent entraîner, qui ne choisissent pas vraiment, qui se disent « on verra bien », soit parce qu’ils ont une confiance absolue en la vie, soit parce qu’ils ont renoncé à en attendre le meilleur.

J’en connais des plus extrêmes qui pensent en leur for intérieur que : « de toute façon, ça finit toujours par échouer ! »

 

Faire globalement le bon choix

 

  • Si vous être de nature dubitative,
  • si vous avez tendance à laisser les autres choisir pour vous,
  • si vous n’êtes pas sûr de vous,
  • si vous avez tendance à revenir souvent en arrière sur vos choix,
  • si vous êtes perfectionniste et que vous repoussez une prise de décision pour éviter d’échouer,
  • bref si vous n’êtes pas à l’aise dans cette situation,

rassurez-vous, peu d’entre nous avouerait avoir des difficultés à choisir sans se prendre la tête.

Pourtant, il existe un processus en profondeur, qui, en unifiant notre être physique et notre être intérieur, va vous permettre de procéder au meilleur choix par rapport à la globalité de votre personne.

Vous savez, la petite voix intérieure, celle qui vous connait mieux que vous-même, celle qui voit plus loin que vos yeux et qui sait ce que vous ne comprenez pas encore.

Vous l’aviez oubliée n’est-ce pas ?

 

Se recentrer, écouter

 

Le monde extérieur pressé, les gens qui nous entourent bien informés, nous avons appris à réagir et à satisfaire les une idée abandonnéeattentes aux alentours. Nous avons désappris à écouter ce qui surgit du plus profond de nous.

Combien de fois avez-vous une idée, une pensée, un désir, que vous étouffez de suite, parce que ça vient « d’on ne sait plus où », de cette dimension intemporelle qui ne semble pas toujours avoir un rapport immédiat avec la réalité tangible dans laquelle nous vivons aussi.

Je vous propose un exercice simple pour apprendre à prendre la meilleure décision possible.

Êtes-vous prêt à prendre une parenthèse au calme, à tourner votre regard vers l’intérieur et à écouter ce que votre être profond vous demande ?

 

 

Question et réponse

 

C’est un exercice qui consiste à se poser, à se recentrer, à adresser sa question à son être intérieur et à se mettre en position d’écoute.

Je vous invite à vous offrir une pause d’une demi-heure, au calme, sans être dérangé.

  • Asseyez-vous confortablement et gardez à portée de main une feuille de papier ou un bloc note et un crayon.
  • Fermez les yeux, détendez-vous, respirez naturellement sans forcer, « regardez-vous » respirer et écoutez votre coeur battre.
  • Posez-vous la question suivante : « Qu’est-ce que je veux vraiment, qu’est-ce qui me fera le plus grand bien ?
  • Gardez en arrière-plan le contexte de votre questionnement.
  • Si vous avez besoin d’écrire pendant ce processus, faites-le.
  • Si vous préférez juste plonger en vous, c’est bien aussi.
  • Restez dans votre corps, n’essayez pas d’intervenir, ne jugez pas la situation dans laquelle vous vous trouvez. Inutile d’analyser les circonstances, les différentes perspectives. Votre être profond sait déjà tout ça, il n’attend qu’une seule chose que vous fassiez silence et que vous l’écoutiez.
  • Si c’est la première fois que vous faites cet exercice et que cela vous semble compliqué, pensez à une radio. Lorsque vous voulez écouter votre émission préférée, vous tournez le bouton sur la fréquence sur laquelle elle est émise. Et bien ce que nous sommes en train de faire, c’est la même chose.
  • Vous vous alignez en quelque sorte sur votre être profond, sur la chaîne de votre petite voix intérieure, sur cette partie de vous-même qui est là pour vous guider, pour vous permettre de grandir et de vous épanouir.
  • Si cela fait longtemps que vous n’avez plus communiqué ainsi avec vous-même, vous aurez peut-être l’impression de vous adresser à personne. C’est normal, votre voix a pris l’habitude de se taire puisque vous ne la considériez pas. Mais se taire ne veut pas dire disparaître.
  • Laissez-lui le temps de reprendre le fil de la conversation.
  • La réponse viendra à temps.
  • Vous pouvez continuer à vous questionner :
  • Demandez-vous ce que cela vous coûterait de continuer votre vie telle qu’elle a été jusqu’à ce jour. Vos choix, vos actions habituels vous font-ils progresser dans la bonne direction ? Avez-vous le sentiment d’être dans une impasse ? Êtes-vous une source de joie pour vous-même et les gens que vous rencontrez sur votre route ?

Plus vous pratiquerez cet exercice, plus cela deviendra comme une seconde nature, plus la partie de ping-pong gagnera la bonne communicationen punch, en spontanéité. Il n’est en soi pas difficile, il suffit de confier sa question à son être intérieur et ensuite de le laisser vous répondre. Ne cédez surtout pas à la tentation de répondre à sa place, dès lors que vous « n’entendez » rien dans l’immédiat.

Sans nous en rendre compte, nous nous mettons souvent en travers de notre propre chemin en faisant les questions et les réponses. Nous voilà donc embarqués dans un monologue en lieu et place d’une conversation fructueuse ou d’une partie intéressante.

 

 

Écoute consciente et action inspirée

 

Avez-vous remarqué la différence entre ce procédé et le processus de choix habituel ?

Nous passons notre temps à chercher des réponses à l’extérieur de nous-mêmes, le cas échéant à nous en donner.  Nous nous plaisons à flatter notre égo et celui des autres, mais cela nous rend-il heureux ?

« La solution du problème est dans la question », disait mon prof de math. L’attention doit donc se poser sur le questionnement.

Laissez la réponse venir à vous. La seule action importante est de poser votre question en pleine conscience, de la planter dans cet espace fertile et de lâcher prise.

Les signes de réponses vous parviendront partiellement, pleinement, discrètement, brutalement.

Admettons que :

  • vous avez postulé pour différents emplois, vous avez reçu plusieurs réponses positives et maintenant vous ne savez pas lequel choisir.
  • vous hésitez entre deux directions d’études, sachant que telle école renommée se situe à l’autre bout du pays et que celle qui se trouve dans votre ville vous coûterait moins cher.
  • vous aimeriez fonder une famille et votre partenaire ne veut pas d’enfants.
  • on vous propose une opération, vous êtes censé évaluer ce qui comporte le moins de risque.
  • vous aimeriez vous mettre à votre compte et avez peur de franchir le cap.
  • vous hésitez à prendre un chien en vous penchant sur toutes les contraintes que cela représente.

Les réponses que vous allez recevoir iront toujours dans le sens de la meilleure évolution de votre vie et de l’expansion de votre bien-être et de votre bonheur. Pourtant elles iront peut-être à l’encontre de ce que vous vous imaginiez. Elles vous mèneront parfois hors des sentiers battus, là où vous n’oseriez certainement pas aller, en dehors de vos schémas habituels, de votre zone de confort.

Sauf que :

Si vous écoutez votre petite voix, si vous osez vous laisser guider par votre être intérieur, toutes vos actions ultérieures seront inspirées. Vous aurez la bonne idée au bon moment, tous les éléments dont vous aurez besoin vous tomberont dessus à pic.

Vous savez ce sentiment que ça roule tout seul, que la vie vous sourit, que le hasard arrange les choses, que les événements coïncident, qu’une place de parking se libère à l’instant où vous arrivez et juste devant l’endroit de votre rendez-vous.

 

Découvrir la liberté de choisir en pleine conscience

 

Depuis notre petite perspective au sein de l’univers, nous n’avons pas le contrôle sur le déroulement des événements de notre vie, par contre nous avons le choix de nos pensées, de nos mots, de nos actions, de notre attitude.

Choisir de s’allier à notre être intérieur, c’est :

  • décider d’avoir le courage d’être soi
  • faire le choix de la clarté d’esprit et de la légèreté du coeur
  • laisser la vie s’épanouir pleinement
  • être témoin de la synchronicité des éléments
  • ne pas aller à contre-courant de la vraie vie
  • être authentique et respirer la santé et le bonheur de vivre
  • identifier les toutes les potentialités
  • participer à la croissance, à l’expansion et à l’évolution de tous
  • réaliser ses désirs profonds
  • faire confiance à l’infinie puissance d’organisation de l’univers
  • comprendre que chaque choix est une rencontre avec soi-même
  • entrer dans la danse de sa destinée

 

la danse de l'univers

« Pourquoi prend-on de l’âge ? Pas pour fuir dans le quotidien et fermer la porte mais pour se rencontrer à nouveau. Pour choisir de se rencontrer. Pour aller de son plein gré vers l’endroit choisi. »

Mitsuyo Kakuta

 

Je serais ravie de lire vos expériences, d’apprendre comment vous procédez dans vos choix, peut-être avez-vous des anecdotes drôles. N’oubliez pas de les partager ci-dessous dans la section « Commentaire ».

 

Dans mon article « Devenez actif pour gagner passivement sur tous les plans« , je vous parlais d’une autre forme d’alliance, l’affiliation, et dans mon prochain article je vous expliquerai pourquoi Wealthy Affiliate ne fut pas un choix.

J’espère que vous ferez le choix de revenir….

 

Signature Gagner de l'argent honnêtement

 

 

2 thoughts on “Le bon choix

  1. Hi Anne,

    It’s so true that sometimes it’s hard to choose the right way, I’ve been there a few times and I didn’t know what to do.
    Sometimes it has been ok and sometimes it didn’t, the exercise you share here will help me to know what to do next time I need to make an important decision.

    I’m sorry not to be able to write the comment in French as my French is not too good, I can read it and understand it, but I’m afraid to make a few grammar mistakes so I better leave my comment in English, I’ll go and read more of your content as I find you share great information that will help me to work better in my online business.

    1. Hello Alejandra,

      Please don’t be sorry for your French, my English is not so good, but as long as we can communicate, this is the essential point.

      So first off, thank you very much for sharing your thoughts. We are of course all concerned by making choices. Some are more relevant than others and we all have different tactics.

      I noticed that when I tried to make choices only with the pros and the cons and following an ambitious goal, I often didn’t reach the good feeling. Introducing the feeling in the choice making process definitely opened new perspectives to me.

      It brings me a real clarity, which is really delightful because I know then that I made the right choice at the given time. There is no thinking back afterwords, just results unfolding seamless.

      It makes me really happy if this exercise can help you too. Let me know.

      Wishing you all the best,

      Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!